Association Technique Maritime et Aéronautique
Panorama maritimes > 2019-20202018201720162015

Le transport maritime

En 2019 la croissance de l’économie mondiale a continué de se tasser à 2.8 %, le taux le plus faible depuis 2009. Les tensions commerciales et les incertitudes politiques notamment liées au Brexit et aux élections américaines ont fait chuter la croissance du transport maritime à 1.7% en volume en 2019 à 11.08 milliards de tonnes transportées. Tous les types de transport ont été affectés, le transport de container ne croissant que de 2% contre 4.6% l’année précédente, le transport de pétrole diminuant de -2.5%.

La crise mondiale déclenchée par la pandémie de virus COVID-19 a conduit l’économie mondiale à une récession de -4.4% en 2020 (contre une prévision de croissance fin 2019 de +3.5%), la pire récession depuis la seconde guerre mondiale, moins grave cependant que les prévisions initiales en raison d’un certain rebond au second semestre. Si la Chine a maintenu une croissance positive à +2% (contre près de 9% l’année précédente), l’Europe a enregistré une réduction de son PIB de -7.4%.

Le transport maritime s’est contracté de 3% en 2020. Selon le dernier rapport annuel de BRS, les secteurs des transports de vrac, de pétrole et de conteneurs ont vu leur croissance devenir négative en 2020. Le commerce de vrac a vu sa croissance passer à -2.1% en 2020, le commerce du pétrole a diminué de -9.6% en 2020, principalement en Europe (-13,7%) et aux Etats-Unis (-11,1%). Le transport de conteneurs a diminué de 1.4% en 2020. La chute de consommation liée aux mesures de confinement a conduit les compagnie maritime à mettre à l’arrêt jusqu’à 12% de la capacité de la flotte entre avril et juin 2020. L’activité est rapidement repartie à l’été, l’immobilisation ne touchant plus qu’1 à 2 % de la flotte en décembre. Seul le transport de GNL s’est maintenu en 2020, à 362 millions de tonnes avec un taux de croissance quasiment étale après cinq années de très forte croissance.

Poursuivant une forte croissance, le marché de la croisière a atteint en 2019 les 30 millions de passagers avec des prévisions à 32 millions en 2020. Ce marché a cependant été le plus impacté par la crise sanitaire se retrouvant à l’arrêt d’activité à partir de mars 2020. L’activité de ce secteur n’a toujours pas redémarré en mars 2021.          

La crise sanitaire a induit des mouvements spéculatifs sur les taux de fret. Ceux-ci ont flambé pour les produits pétroliers (VLCC) au second trimestre 2020 pour revenir aux valeurs précédentes dès le milieu de l’année. En fin d’année 2020, le taux de fret conteneurisé entre Chine et Europe a été multiplié par trois. Ci-après le taux de croissance depuis 2010 (source BRS).

En 2018, la flotte mondiale totale s’élevait à 51 480 navires commerciaux de plus de 1000 tonnes brutes pour une capacité de de 1.92 milliards de tpl. En 2019, la flotte mondiale de navires de transport a augmenté de 2.6 % en volume, et de plus de 4% en 2020, du fait de livraisons toujours en excès des démolitions, à 2.05 milliards de tpl pour 52 961 navires (source UNCTAD statistics) - Infomarine.eu). Les transports de gaz ont connu une croissance rapide, suivie des pétroliers, vraquiers et porte-conteneurs. Les limitations affectant les chenaux d’accès, les ports, l’infrastructure et les chantiers navals, suggèrent que la taille des porte-conteneurs a probablement atteint en 2020 un sommet, autour de 24000 EVP. Ci-après l'évolution de la flotte (source BRS)

Sources : BRS Annual review 2020-2021

              United Nations Conference on Trade and Development, Maritime Transport Review 2020

 

Association Technique Maritime et Aéronautique © 2016 Tous droits réservés

MAGEEK Création de sites internet